100% maroc

forum 100 % marocain
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire vraie du SDF devenu millionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
angella



Nombre de messages : 172
Date d'inscription : 24/01/2007

MessageSujet: L'histoire vraie du SDF devenu millionnaire   Mer 31 Jan - 8:00

Son histoire a inspiré un film interprété par Will Smith. Christopher Gardner nous raconte sa vie, en vrai, sans faire du cinéma.


UN SANS-ABRI devenu multimillionnaire. Une histoire d'amour inconditionnel entre un père et son fils, doublée du rêve américain. Hollywood, qui ne pouvait imaginer plus belle success story, s'est emparé de la vie de Christopher Gardner, interprété à l'écran par Will Smith dans À la recherche du bonheur de Gabriele Muccino. En 1980, Chris et son bébé ont vécu pendant un an dans la rue, à San Francisco. « J'étais représentant de commerce mais je n'arrivais pas à m'en sortir financièrement, confie Chris Gardner. Un jour, dans un parking, j'ai croisé un homme qui cherchait à garer sa Ferrari. Je lui ai demandé comment il avait réussi, il m'a répondu qu'il était courtier en Bourse et qu'il gagnait 80 000 dollars par mois. » Afin de devenir lui aussi trader, Gardner décroche un stage chez Dean Witter Reynolds, réussit leur examen et est engagé en 1981. Deux ans après il passe chez Bear Stearns et Co. Irrésistible ascension. En 1987, il crée sa propre société de courtage, Gardner Rich & Company, dont les bureaux sont installés à New York, Chicago et San Francisco. « Vingt personnes travaillent pour moi. Une petite équipe mais ce sont les meilleurs. »


Cinquante-trois ans dans quelques jours. Chaleur magnétique du regard. Stature d'athlète imposante, bien cintrée dans un costume trois pièces. L'homme à surtout l'élégance du coeur et ce rire sonore qui s'échappe en cascade. « Quand on m'a dit que Will Smith allait m'incarner à l'écran, j'ai fait la fine bouche, dit-il, amusé. Ma fille de 21 ans m'a rassuré, en me disant que s'il avait joué Mohammed Ali, il pourrait facilement devenir Chris Gardner ! » La réussite de cet as de la finance ne lui fait pas oublier les temps difficiles. La soupe populaire, les nuits passées enfermé à double tour dans les toilettes des gares ou dans les foyers. « À la nuit tombée, je ne savais pas où nous allions manger et dormir. Je ne savais pas où nos pas nous conduiraient, mais au moins nous étions ensemble, mon fils et moi. »


Courage et détermination


Chris, qui n'a jamais connu son père, s'était juré qu'il serait toujours là pour ses enfants. « Le plus dur à l'époque, c'était d'effectuer tous les jours cette transition entre la rue et Wall Street, l'endroit le plus capitaliste du monde. » Mais il a toujours eu la foi. « C'est ma mère, Bettye Jean, qui m'a donné confiance en moi, elle savait que je réussirais même si ses rêves à elle s'étaient brisés. » Et quand il évoque sa « mama » ses yeux s'embuent. « Tous les matins elle se levait, et tous les soirs mon beau-père la battait. Je ne veux pas savoir pourquoi elle est restée avec lui. »


Du courage et de la détermination, Chris Gardner n'en a jamais manqué, mais sans le révérend Cecil Williams il n'aurait pas accompli tout ce chemin. « Sans le révérend, il n'y aurait pas eu de Chris Gardner. Il ne m'a pas seulement donné à manger mais apporté une nourriture spirituelle ; pas seulement offert un endroit où dormir, mais un lieu où trouver la paix intérieure. Et, surtout, il m'a appris que les petites marches comptent double à partir du moment où vous continuez à avancer. » Et de vous inviter chez le révérend Williams dans sa paroisse méthodiste de Glide : « On vous y servira un bon repas. À Glide, la porte est toujours ouverte, mais c'est à vous d'en franchir le seuil. La volonté doit être là. Le révérend Williams a créé le premier hôtel ouvert aux sans-abri, à deux blocs de la boutique Gucci... »


Le film de Gabriele Muccino lui a donné l'idée d'écrire son autobiographie, The Pursuit of Happyness, aujourd'hui un best-seller, « numéro un sur la liste du New York Times ». Le secret du bonheur ? « Trouver un métier qui vous passionne. Et être dans la position de celui qui peut dire non. C'est plus que du luxe, c'est avoir le pouvoir, baby. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'histoire vraie du SDF devenu millionnaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire vraie de Mongros, le chat noir.
» Une histoire vraie...
» Les Survivants (Ce film est tiré d’une histoire vraie )
» l'histoire vraie de kunta kinté(sur l'ésclavage)
» "On a tué mes enfants"(histoire vraie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
100% maroc :: 2009 :: Culture Générale-
Sauter vers: